Découvrir le site rever.fr

L'agence Pango vous présente un projet web inédit, le premier média entièrement dédié aux médecines douces et au bien-être du corps et de l'esprit ! Découvrez également un monde d'évasion et de connexion avec les autres. Vous recherchez un formateur en hypnose ? Une solution pour mieux dormir ? Un conseil d'un professionnel du métier

Follow Me

Accueil » REPORTAGE – Hypnose et PNL : quand notre cerveau peut nous jouer des tours 
cerveau PNL

REPORTAGE – Hypnose et PNL : quand notre cerveau peut nous jouer des tours 

Le temps d’une soirée, l’organisme Psynapse, spécialisé dans la formation aux métiers de l’hypnose, propose à ceux qui rêvent d’en faire leur activité, d’avoir un premier contact avec cette discipline : deux bonnes heures pour être capable d’en cerner les grands enjeux. En mettant ses appréhensions de côté, l’équipe de Rever s’est prêtée au jeu et a joué les cobayes. 

 

On a tendance à la côtoyer par le biais de sa télévision, en pleine rue, ou pour les plus avides de divertissement dans une salle bondée… Salle dans laquelle peuvent cohabiter passionnés, volontaires, et même les sceptiques croisant les bras au fond de leur siège. Mais la pratique de l’hypnose ne se limite pas au cadre du spectacle, bien au contraire. Elle a de ces subtilités qui en poussent plus d’un à y consacrer une partie de son emploi du temps. Praticiens d’un côté, patients de l’autre : “ l’hypnose ce n’est pas de la magie, c’est un ensemble de techniques qui s’apprennent et se travaillent sur la durée ” rappelle Frédéric Cantier. Il sera notre animateur pour ce soir.  

 

Premier contact ludique

19h30 – Une douzaine de curieux et d’intéressés prennent place dans une petite salle du 18e arrondissement de la capitale, mais ceux-là ne viennent pas pour tenter de trouver remède à leurs maux. La séance en petit comité peut débuter. Au programme, l’hypnose au sens large, et la PNL (programmation neuro-linguistique). Après avoir brièvement abordé le contexte historique, vanté ses « talents de dessinateur » en gribouillant quelques schémas avec son feutre sur un tableau blanc, le spécialiste se tourne à présent vers ses convives ; “ pour mieux comprendre ce qu’on va découvrir ce soir, est-ce que ça vous tente de faire un petit exercice ? ”. Quelques toussotements et légers bruits de chaises camouflent de timides “ oui ”. S’ensuit une série d’indications : “ vous allez lever l’un de vos bras face à vous à 90 degrés, incliner votre paume de main vers vous et fixer son centre, sans jamais vous arrêter ”. Frédéric Cantier demande ensuite de garder la même position avec son bras, les pieds bien ancrés au sol, tout en faisant pivoter son bassin pour amener son bras le plus en arrière possible, jusqu’à ce que l’on se sente bloqué.

 

séance hypnose

Frédéric Cantier fait une démonstration sur l’une des personnes présentes dans la salle

 

Tout le monde s’exécute sans broncher, et chacun se retrouve à présent dans une position assez peu confortable ; “ je vais maintenant vous demander de ne plus bouger, et de continuer à fixer le milieu de votre paume de main, comme si vous vouliez prendre une photo de sa position ”. Une fois chose faite, le spécialiste invite la salle à fermer les yeux, et à ramener tranquillement son bras vers l’avant, mais en le gardant levé. “ Je veux que vous preniez le temps de visualiser l’image de votre paume de main, et que vous l’imaginiez se déplacer 20 centimètres encore plus loin ”, lance-t-il avant d’autoriser les participants à rouvrir les yeux et à recommencer le mouvement vers l’arrière. Miraculeusement, toute la salle parvient à se tourner davantage sans ressentir cette-fois le moindre blocage physique. La surprise générale laisse se dessiner quelques sourires sur des visages au départ dubitatifs : Frédéric Cantier vient d’introduire la pratique de la PNL, de l’une des façons les plus originales qui soient.  

 

L’importance des nuances  

Sur la surface du globe, les pratiques “non-conventionnelles” à visée thérapeutique sont estimées à plus de 400. Parmi elles, une grande partie concernent des formes d’hypnose et la PNL. C’est dire à quel point leur champ est vaste. D’entrée de jeu, Frédéric Cantier fait comprendre que ces pratiques ne sont pas les deux faces d’une même pièce. D’une part, la PNL est le fruit du travail de Richard Bandler et John Grinder dans les années 70, tous deux notamment inspirés par les exploits de Milton Erickson sur l’hypnose. Pour autant, cette discipline n’est pas à considérer comme dépendante de l’hypnose, mais plutôt comme un fabuleux moyen de parvenir à la “ modéliser ”. En principe, “ c’est une discipline qui s’intéresse aux réactions du corps, plutôt qu’à l’origine de ses comportements et correspond à un ensemble de techniques liées à la communication ” explique Frédéric Cantier. Pour ce faire, elle se base sur nos cinq sens, mais également sur trois fonctions auxquelles le cerveau a régulièrement recours : 

 

cerveau

  • L’omission, qui consiste à se focaliser sur un détail 

 

  • La généralisation, qui se résume à tirer des conclusions en fonction de ce dont nous avons déjà connaissance 

 

  • La distorsion, basée sur le fait de modeler les choses en conformité avec nos goûts et façons de penser

 

 

Assez rapidement, Frédéric Cantier ironise : “ à partir de maintenant, tout ce que je vais vous raconter, ce sont des mensonges. Ça vous va ? ”. Toute la salle semble acquiescer, à moitié hilare. Manière pour le spécialiste de mettre en évidence le fait que chacun a sa propre représentation de la réalité, et que ce qu’il s’apprête à affirmer ne relève ainsi que de sa perception. Quoi qu’il en soit, la PNL s’avère être un outil très utile dans le but de résoudre des problématiques de vie récurrentes telles que le deuil, le stress, ou encore la timidité. C’est en cela qu’elle est liée à l’hypnose, qui quant à elle se base sur la liaison entre conscient et inconscient, utilisée sur un corps pour résoudre des problèmes. “ Là où l’hypnose est un état, la PNL est plutôt une technique qui utilise d’autres disciplines en les modélisant ” rappelle Frédéric Cantier. Cette idée de programmation prend tout son sens, puisque le corps est amené à intégrer ces modélisations en les apprenant, pour parvenir par la suite à régler ses problèmes : un véritable outil pour le développement personnel.  

 

Former les praticiens de demain

Pour les quelques personnes présentes ce soir, qui, en moyenne frôlent la quarantaine, l’objectif est clair : suivre une formation pour travailler ensuite dans le domaine de l’hypnose. Avec un intérêt récent ou non pour ces disciplines, ils sont bien décidés à en faire leur cœur d’activité. En moyenne, Psynapse, reconnu depuis 2016 comme un institut de référence en la matière par l’organisation mondiale de l’hypnose, délivre environ 3000 formations chaque année, déclinées sur une soixantaine de programmes. Frédéric Cantier explique aussitôt que l’âge moyen des demandeurs atteint les 42 ans : “ on essaye de proposer des réductions pour les moins de 25 ans, dans cette logique de rajeunir ceux que l’on forme chez Psynapse. Ce serait une aubaine pour eux de pouvoir prendre connaissance de toutes ces techniques avec 20 ans d’avance ”. 

À l’issue de ces 2 heures, chacun est ainsi amené à remettre une fiche personnelle à l’animateur de la soirée, indiquant coordonnées, motivations et formation visée. De notre côté, l’enrichissement de nos connaissances sur l’hypnose et la PNL se sera accompagné d’une expérience individuelle. Frédéric Cantier sera parvenu à nous faire croire que l’on a enfilé un gant sur chacune de nos mains. L’occasion pour lui de s’amuser à nous pincer de toutes ses forces, tout en nous donnant l’illusion que les gants nous empêchent de ressentir une douleur vive : et malgré les rougeurs apparentes sur notre peau, aucune douleur très intense en effet…  

En 2015, l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) publiait un rapport sur l’efficacité de la pratique de l’hypnose en fonction des champs auxquels elle peut être appliquée (cardiologie, addictologie, soins palliatifs…). Le nombre d’hypnothérapeutes qui exercent dans l’hexagone est estimé à plus de 6000 selon SUP-H (Syndicat Unitaire des Professionnels de l’Hypnose). De son côté, la PNL, beaucoup plus récente, connaît elle-aussi son essor à l’échelle planétaire : on compterait plus de 1000 centres de formations dans le monde entier.

 

2 Comments

  • Marc

    avril 27, 2022 at 10:12

    Salut !
    Super article sur l’hypnose et la pnl qui donne envie d’apprendre les techniques. Comment trouver une formation en hypnose svp ?

    Merci 🙂

    Répondre
    • Mathilde

      mai 2, 2022 at 11:27

      Bonjour Marc,

      Très bientôt sur rever.fr vous trouverez une liste de formateurs certifiés en Hypnose et dans d’autres discplines. N’hésitez pas à revenir visiter notre site courant juin pour découvrir les dernières nouveautés !

      D’ici là, nous vous invitons à vous rendre sur la plateforme Psynapse, qui propose un grand nombre de formations certifiées.

      Répondre

Laisser un commentaire