Découvrir le site rever.fr

L'agence Pango vous présente un projet web inédit, le premier média entièrement dédié aux médecines douces et au bien-être du corps et de l'esprit ! Découvrez également un monde d'évasion et de connexion avec les autres. Vous recherchez un formateur en hypnose ? Une solution pour mieux dormir ? Un conseil d'un professionnel du métier

Follow Me

Accueil » À la découverte du Reiki
respiration holotropique

À la découverte du Reiki

« Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l’ennemi, cherchez l’enseignement »
                                                                                      — Mikao Usui 

 

Le Reiki : C’est quoi ?

Le mot vient des kanjis japonais « rei » qui signifie esprit/universel et « ki », qui signifie la force vitale. C’est un système de soin qui permet un rééquilibrage énergétique. Il apparaît à la fin du XIXe siècle.

C’est une pratique qui contribue à réduire le stress, favorise la détente et encourage la guérison spirituelle. Le concept a été mis en avant par Mikao Usui, un homme d’affaires japonais.
Il donne également à ses initiés 5 préceptes à suivre appelés
Gokai

  •     Ici et maintenant
     Je me libère de ma colère
  •     Ici et maintenant
    Je me libère de ma peur
  •     Ici et maintenant
    Je vis dans la gratitude, j’honore mes parents et mes professeurs
  •     Ici et maintenant,
    Je vis en accord avec qui je suis
  •     Ici et maintenant,
    Je suis bienveillant avec les autres

 

Le Reiki n’a rien de religieux. C’est un système spirituel qui vous aidera, si vous le faites par envie et non par contrainte. Car c’est avant tout un épanouissement. 

Pratiquer le Reiki permet entre autres : 

  •     D’apaiser le corps et l’esprit 
  •     De procurer un sentiment de bien-être 
  •     D’harmoniser la circulation de l’énergie 
  •     De favoriser un état de relaxation 
  •     De soutenir le potentiel de guérison

 

Pour qui ?

Le Reiki convient à tous types de personnes, enfants comme adultes, bien portant comme souffrant de handicap. C’est un art doux et non invasif. Il est utile à tous les stades de la vie et apporte du bien-être au moment de la mort.

Dans son livre, Une introduction au Reiki, Valérie Oula propose diverses questions pour vous permettre de mieux vous connaître en voici quelques-unes : 

  •     Trouvez-vous plus facile de donner ou de recevoir ?
  •     Avez-vous tendance à faire plus pour les autres que pour vous-même ? 
  •     Dans quelle mesure êtes-vous disposés à recevoir ?
  •     Arrivez-vous à demander et recevoir de l’aide quand vous en avez besoin ? 

Notez vos réponses et faites le point sur votre ressenti. 

 

Par qui ?

« Le Reiki ne s’apprend pas dans les livres ni de manière totalement théorique. Il y a la présence du maître enseignant qui transmet la vibration du Reiki à travers lui et cette expérience intime et profonde est nécessaire. Apprendre le Reiki est une démarche pour soi-même, un cheminement énergétique et philosophique avant tout. Cette démarche peut découler sur une envie de transmettre l’énergie que l’on a reçu »
                                                                                                                                                                                                  — Sophie Rusniok, maître enseignante Reiki

 

Le praticien doit faire preuve de grande autonomie, doit être spirituel et prendre soin de lui. Mais il ne s’agit en aucun cas de médecine conventionnelle. Ce n’est donc pas le praticien qui soigne. Il vous aidera à faire en sorte que votre énergie circule. À retrouver votre paix intérieur face à des crises d’angoisses ou de dépression par exemple. 

 

Devenir Praticien 

Le Reiki vous semble intéressant et vous souhaitez l’enseigner ou tout simplement l’apprendre ?
Soit, mais quelques éléments sont à prendre en compte. À ce jour le Reiki n’est pas reconnu et ne fait pas l’objet d’une certification officielle.

Vous vous formerez alors auprès d’autres praticiens si tant est qu’ils s’avèrent réels. Il existe trois niveaux de formation au Reiki. Les trois se complètent.

  • Le premier niveau permet d’apprendre à prendre soin de soi. C’est un niveau basique qui vous permettra de connaître votre énergie curative et vous apprendrez à l’exploiter.
  • Le second niveau vous permettra de découvrir trois symboles curatifs et tout un protocole de placement des mains pour transmettre le reiki à un receveur couché.
  • Le dernier niveau est celui des maîtres, si vous y arriver c’est que vous êtes désormais spécialiste. Il permet d’apprendre un quatrième symbole qui vous plongera en immersion avec votre propre intériorité. 

 

Comment choisir mon praticien ?

Il est nécessaire, même primordial de se renseigner sur le sujet avant de choisir son praticien. Soyez des personnes curieuses, n’hésitez pas à poser des questions, regardez les sites internet, essayez de trouver des photos. Cela vous permettra de savoir où est-ce que vous vous rendez.

Si vous le souhaitez, il existe également LFRU (la fédération de Reiki Usui), site sur lequel vous retrouverez un bon nombre de praticiens en fonction de la région où vous vous trouvez.
Il est par ailleurs important de faire attention car il existe des dérives sectaires liées au Reiki. 

 

Les dérives sectaires du Reiki 

Mikao Usui décède quatre ans après avoir fait connaître son concept. Sa disparition laisse le Reiki à un état d’embryon.

Des dérives apparaissent alors, puisqu’à ses prémices le Reiki était enseigné par Mikao Usui à l’oral.
Quelques dérives connues : 

  •     L’appropriation du concept 
  •     Déformation et suppression des fondamentaux de la pratique 
  •     Promesse d’un changement en 2 jours 

 

Aujourd’hui, après plusieurs siècles, des organismes luttent contre les dérives sectaires car des questions sur le risque d’emprise mentale ont été relevées. L’exemple souvent donné est celui d’un client en proie à de sérieux maux qui devrait privilégier la médecine conventionnelle mais qui préfère se tourner vers le Reiki. 

Pour lutter contre tout cela, il y a : 

      UNADFI (Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes) dans un texte intitulé Le Reiki et ses dérives fait de la prévention. Il faut savoir : « distinguer les pratiques sérieuses et enrichissantes des pratiques manipulatoires ».

      Miviludes (la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) dans l’Irrationnel et pratiques thérapeutiques prévient à son tour : « l’absence de reconnaissance par l’État des formations et des diplômes délivrés […] pour le reiki […] peut induire un amateurisme de la part de certains pseudo-thérapeutes. D’autant que n’importe qui peut se déclarer […] « Maître reiki » et enseigner ces techniques. »

Laisser un commentaire