Découvrir le site rever.fr

L'agence Pango vous présente un projet web inédit, le premier média entièrement dédié aux médecines douces et au bien-être du corps et de l'esprit ! Découvrez également un monde d'évasion et de connexion avec les autres. Vous recherchez un formateur en hypnose ? Une solution pour mieux dormir ? Un conseil d'un professionnel du métier

Follow Me

Accueil » La pensée freudienne au détour de l’interprétation des rêves…
interprétation des rêves

La pensée freudienne au détour de l’interprétation des rêves…

La question de l’interprétation des rêves à interloquer Sigmund Freud, c’est alors qu’il s’y est intéressé. Le fondateur de la psychanalyse pense que l’interprétation des rêves est au cœur de la psychanalyse car le rêve est le lieu d’une réalisation hallucinatoire de nos désirs. Pourtant, la majorité des personnes adultes ne comprennent pas le sens de leurs rêves, ni ce qu’ils expriment d’eux-mêmes. C’est alors que le rêve requiert d’être interprété ; la psychanalyse est une herméneutique, autrement dit, une théorie et une technique d’interprétation.

Cette thématique permet à ce que l’on se pose plusieurs questions : pourquoi nos rêves peuvent nous sembler étrangers à nous-mêmes ? Pouvons-nous expliquer l’absurdité apparente de certains rêves ?

 

 

 

Le personnage de Freud et son rapport au rêve

Le futur psychanalyste de renom, étudie la médecine, travaille comme chercheur. Mais contraint de gagner sa vie pour pouvoir se marier, il s’installe comme neurologue. Un stage auprès du célèbre aliéniste Charcot confirme son intérêt pour les maladies psychiques, notamment l’hystérie. Un médecin un peu plus âgé du nom de Breuer lui signale le cas d’une jeune atteinte d’hystérie, qui lui a raconté ses préoccupations et fantasmes sous hypnose. En 1900 paraît L’interprétation des rêves, dont Freud attend beaucoup, mais qui est boudée par ses collègues. Dans la même ligne d’interprétation des phénomènes psychiques quotidiens, il publie La Psychologie de la vie quotidienne (1902) : les oublis, les lapsus, les actes manqués, puis Le Mot d’esprit dans ses rapports avec l’inconscient (1905).

 

Pouvons-nous expliquer la formation du rêve ?

D’après L’interprétation des rêves, les pensées essentielles du rêve sont comme un complexe de pensées et de souvenirs assemblés d’une manière assez compliquée. Parfois ils sont issus de plusieurs pensées mais qui sont toujours porteurs de connexions entre eux.

 

Mais comment nos pensées peuvent former un rêve ?

Le rêve forme un ensemble et présente les relations logiques par la simultanéité. Les relations de cause à effet peuvent se manifester par la simple succession entre un rêve prologue et un rêve principal, autrement dit, la partie la plus développée du rêve en porte le contenu essentiel, l’autre équivaut à une proposition subordonnée.

Prenons un cas pratique pour illustrer cette idée. Une personne pense à plusieurs choses au cours de sa journée, ses pensées se distinguent les unes des autres. Lorsqu’elle se reposera, toutes ses pensées qui ont eu une relation logique par la simultanéité formeront un ensemble qui prendra le nom de rêve, autrement dit, la formation de nos pensées produit un rêve.

Par ailleurs, le rêve comme matériel subit de nombreuses transformations avant que la formation du rêve se manifeste. Une expression abstraite ou une idée des pensées du rêve fait place à une expression imaginée et concrète. Ainsi, la manifestation du rêve qui se présente sous la forme d’une image peut entraîner l’absurdité fantastique de multiples rêves.

Freud

« Le rêve absurde fantastique est transformé en langage pictural, une pensée du rêve trouve aisément les contacts et ressemblances dont elle a besoin. »

                                                                                                     Sigmund Freud

 

L’interprétation de l’oubli des rêves

En effet, le rêve ne nous est accessible consciemment qu’à partir du souvenir et cela est dû au fait que pendant qu’une personne rêve, d’après Freud, elle ne se rend pas compte. Si le souvenir est ainsi le seul accès à un phénomène fondamental pour la compréhension du psychisme humain, l’oubli devient lui aussi important et significatif.

Il est intéressant de comprendre que la connaissance du psychisme humain ne relève pas d’une maîtrise absolue ni du contrôle d’un phénomène exhaustivement exploré et totalement clair. Notre connaissance relève d’une interprétation et, de ce point de vue, l’oubli du rêve fait intrinsèquement partie du phénomène du rêve, puisque notre seul accès au rêve est un acte de mémoire qui est le plus souvent incomplet.

Par ailleurs, l’oubli n’est pas un obstacle à la remémoration, mais la trace d’une censure renforcée, c’est-à-dire du refoulement, qui s’apparente au fait de bloquer inconsciemment ses émotions.

 

 

 

A-t-on la capacité de faire des rêves qui vont à l’encontre de nos désirs ?

 

Un sens caché derrière chaque rêve ?

L'interprétation des rêves

En effet, nous pouvons parfois faire des rêves qui ont un contenu qui serait apparemment pénible et cela peut être des réalisations de désir si l’on reconnaît qu’il y a eu une déformation, autrement dit, le contenu pénible est en fait le travestissement de ce que nous souhaitons. Les rêves dits pénibles contiennent des faits ou des idées pénibles pour l’instance qui censure, mais sont en même temps l’accomplissement d’un désir de l’instance qui produit le rêve. L’analyse doit donc dévoiler le sens caché de chaque rêve. Freud propose alors l’analyse de rêves vraisemblablement contraires au désir, mais qui en seraient un accomplissement déguisé.

 

Dans un cas concret, le rêve qui nous semble aller à l’inverse de nos désirs est en réalité la manifestation de l’accomplissement inconscient de nos envies. L’interprétation des rêves de Freud permet de comprendre que tous nos rêves reflètent en effet nos désirs et peuvent alors révéler ce qui est enfoui en nous et que nous ne soupçonnons pas. La psychanalyse conduit ainsi à l’analyse du sens caché de ses rêves.

 

Le rêve de la bouchère

Ensuite, Freud propose un exemple significatif qui tend à la compréhension de cette idée : le célèbre rêve de la bouchère. Ce dernier met en scène une patiente de Freud qui veut donner un dîner, mais n’a qu’un peu de saumon fumé. Les magasins sont fermés et le téléphone est détraqué. Loin d’accomplir son désir manifeste, elle doit donc renoncer à son dîner. Mais l’analyse du rêve montre que cette femme désire en fait ne pas inviter une amie trop mince : si, bien nourrie grâce à son invitation, elle s’épanouissait, elle risquerait de trop plaire à son mari. Le saumon fumé renvoie aux goûts de l’amie en question, alors que la rêveuse souhaiterait plutôt manger régulièrement du caviar. Dans le monde des songes, la rêveuse s’identifie ainsi à cette amie dont elle est inconsciemment jalouse.

Le cas de cette femme exprime le fait que la formation du rêve de celle-ci met en évidence le fait que la rêveuse se met à la place de son amie dans le rêve, parce que son mari pourrait plus estimer son amie qu’elle-même. Nous comprenons que le rêve est de ce fait l’accomplissement généralement déguisé d’un désir réprimé, autrement dit, le rêve de la bouchère exprime son désir d’éloigner son ami de la vue de son mari. Mais cette envie est inconsciemment réprimée ou refoulée.

L'inconscient

Dans la lignée de cette vision freudienne, nous vous suggérons une seconde œuvre du psychanalyste, qui conduit à la compréhension de l’inconscient. Un sujet intéressant qui vise également à comprendre toute la subtilité du rêve…

 

Considérez-vous ses interprétations comme convaincantes ? 

2 Comments

  • Maria

    avril 21, 2022 at 12:06

    Bonjour !
    Je me permets de réagir à propos de votre article très instructif. Je m’intéresse beaucoup au subsconscient et au fonctionnement de notre cerveau. Un sujet d’étude pour moi.
    Est-ce que vous auriez d’autres auteurs à me conseiller sur le sujet des rêves et du subconscient ?

    Bien à vous,
    Maria

    Répondre
  • Corentin

    avril 22, 2022 at 12:57

    Bonjour Maria,

    L’équipe de Rever vous remercie chaleureusement pour l’intérêt que vous portez envers le sujet de notre article. Si vous cherchez à approfondir vos connaissances sur le sujet, nous pouvons vous conseiller « Sur l’interprétation des rêves » de Carl Gustav Jung, dans un registre aussi scientifique que les ouvrages de Freud évoqués dans cet article. Si vous souhaitez découvrir une approche plus pédagogique, essayez donc « Comprendre ses rêves pour mieux se connaître » de Jacques Montangero.

    Concernant le subconscient, vous pourriez trouver de l’intérêt à lire les différents ouvrages de l’américain Joseph Murphy, qui a énormément travaillé sur la question.

    L’équipe de Rever vous chuchote à présent à l’oreille pour vous souhaiter une bonne lecture !

    À bientôt,

    Corentin

    Répondre

Laisser un commentaire